Les informations à connaître pour devenir DJ professionnel

Face au succès des musiques électroniques, des vocations naissent : beaucoup de personnes rêvent d’endosser la casquette de DJ, et même d’en faire leur métier. Comment réussir à transformer ce qui se présente souvent comme une passion en une véritable profession, permettant d’aller jusqu’à gagner sa vie ? Existe-t-il des formations et des cursus à privilégier pour se donner toutes les chances de réussir ? Quelques conseils s’imposent.

En quoi consiste le métier de DJ ?

Avant même de vous lancer en tant que Disc-Jockey, il faut naturellement connaître tous les secrets du métier. Très concrètement, ces professionnels sont amenés à venir animer des soirées dans des établissements tels que les bars et les boîtes de nuit. Parfois aussi, ils travaillent directement pour les particuliers, afin d’égayer les soirées privées, fêtes de famille et autres mariages.

Souvent, les DJ proposent des playlists diversifiées, en veillant à ce que les morceaux passés correspondent autant que possible aux goûts des personnes venues pour la soirée. Il est donc primordial d’être capable de connaître sa cible, dans l’optique de toujours pouvoir adapter son répertoire d’une soirée à l’autre.

Bien évidemment, il faut garder en tête que la profession de Disc-Jockey implique presque toujours de travailler de nuit, il faut donc être capable de gérer des horaires compliqués, pas forcément compatibles avec une vie de famille par exemple.

Vivre de son métier de DJ, est-ce possible ?

Le métier de DJ peut faire rêver beaucoup de personnes, mais il faut garder en tête qu’il reste globalement assez difficile d’en vivre. La meilleure façon d’avoir des revenus fixes reste de se faire embaucher par un bar ou une discothèque, mais ce privilège reste réservé à quelques professionnels seulement.

Beaucoup de DJs doivent s’assurer de travailler pendant suffisamment de soirées chaque mois pour gagner de l’argent. L’idéal, afin de décupler les chances d’être sollicité sur différents événements, est de travailler sa réputation. Pour cela, le bouche-à-oreille fait partie des meilleures armes des musiciens, mais il peut également être pertinent de travailler son image au travers d’une communication adaptée sur un site Internet dédié, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Généralement, les DJs sont des intermittents du spectacle. Cela signifie qu’ils sont rémunérés au cachet, avec des montants qui varient fortement en fonction de la notoriété et du type de soirée sur lequel on se place.

En tant qu’employé de discothèque, un DJ peut espérer toucher plus de 1 500 € net par mois. Les DJs « stars », quant à eux, peuvent exiger jusqu’à 12 000 € (voire parfois plus) pour un seul set de moins de 2 heures.

Comment se former pour devenir DJ ?

Il n’existe pas de diplôme spécifique pour devenir un DJ professionnel : ceux qui y parviennent sont généralement les individus qui réussissent à faire leurs preuves sur le terrain et à développer leur notoriété au travers de vidéos, de performances et d’une communication qualitative.

Il est important de noter que, pour les plus motivés, il existe quelques écoles privées qui permettent de se former et de s’initier à tous les secrets du métier de DJ. Le fait de passer par ces établissements peut aussi aider à se créer un réseau, pour ensuite décrocher des contrats et gagner de l’argent plus facilement.

Vous pouvez aussi être un parfait autodidacte, regarder des vidéos sur Internet et vous former par vous-même. En parallèle, il faudra vous procurer le matériel nécessaire pour travailler, sachant que vous pouvez trouver des équipements relativement abordables pour vous lancer.

Rien ne vous empêche aussi de commencer par une formation classique : prendre des cours avec un prof de piano à Paris vous aidera à découvrir toutes les bases de la musique, dans l’optique ensuite de vous spécialiser dans les genres que vous préférez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *