auxiliaire
0 5 minutes 4 mois

Depuis longtemps, l’auxiliaire parentale est connue sous le nom de « nounou de la famille », et maintenant la personne qui travaille dans le secteur de la famille et de la garde d’enfants. Le changement de nom reflète une réalité : les tentatives de professionnalisation du travail sont souvent (à tort) confondues avec la nounou. Et croire qu’il n’y a pas beaucoup de perspectives de développement est correct.

Auxiliaire parentale

Lorsque les parents cherche garde à leur domicile lorsqu’ils seront absents, l’auxiliaire parentale les assistera et les remplacera ainsi pour la sécurités et bien-être des petits. Plus précisément, elle est responsable d’un ou plusieurs enfants dont les parents ont entre 3 mois et 10 ans à la maison, qu’ils soient présents ou non. Il suit le programme de la journée de l’enfant, y compris les activités, les repas et les voyages possibles. Elle respecte son rythme de vie, elle peut donc avoir besoin d’accomplir diverses tâches : voir, préparer et manger, laver les vêtements, fournir des soins tels que changer de vêtements et voyager entre les différents endroits où vit l’enfant. De plus, les parents peuvent offrir plus d’activités et de jeux qui contribue au développement physique et mental de l’enfant. Par conséquent, la garde des enfants au domicile des parents participe à son éveil et à son éducation.

Devenir garde à domicile requiert également une flexibilité. En effet, on peut lui demander d’accomplir des tâches familiales : nettoyer et ranger la chambre, entretenir le linge de maison, préparer les repas et garder le salon de manière ordonnée pendant que l’enfant joue et attend là régulièrement.

Toutefois, il est à noter qu’ embaucher une personne pour garder ses enfants à domicile ne signifie pas qu’elle est une bonne à tout faire. En effet, il faut toujours garder un travail raisonnable pour ces tâches ménagères au quotidiens. Notamment, on ne doit lui confier que des tâches liées à l’enfant.

Les qualités pour être auxiliaire parentale

Devenir nounou à domicile des parents requiert des responsabilités car elle passera la majeure partie de la journée seule avec un ou plusieurs enfants. Elle devra d’abord établir le contact avec l’enfant pour qu’il se sente totalement confiant et en sécurité. L’aidante du parent doit être stricte et bien organisée, surtout si elle est responsable de plusieurs enfants. Elle doit également respecter les consignes des parents concernant les horaires de repas, de sieste ou de coucher, les principes pédagogiques, les interdictions (telles que les réglementations relatives aux écrans), etc. Elle doit établir une véritable relation de confiance avec eux, ce qui est très important. Cela ne l’empêche pas de passer beaucoup de temps avec ses enfants à transmettre ses observations à ses parents, voire à leurs parents. Mais pour cela, il faut utiliser la diplomatie. Enfin, elle a le pouvoir discrétionnaire de travailler au domicile de l’employeur.

Pas de formation obligatoire

A ce jour, la possession d’un diplôme pour l’emploi garde à domicile particulier n’est pas obligatoire : il suffit que l’employeur se déclare à l’URSSAF. C’est une opportunité pour tous ceux qui ont quitté le système éducatif relativement jeune (100% femmes dans ce métier), et c’est aussi une opportunité pour les étrangers dont les diplômes ne sont pas reconnus en France. Cependant, à moyen ou long terme, c’est un obstacle à toute carrière. Par conséquent, il est recommandé de continuer à suivre des cours de formation. Dans ce cas, l’assistant parent peut soit augmenter son salaire mensuel (généralement le salaire minimum pour 40 heures de travail), soit travailler dans une structure d’accueil collective, soit même devenir assistante maternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *