Éthiopie

L’Éthiopie n’est pas seulement un pays réputé pour ses monuments historiques et ses nombreux vestiges. Cette contrée est aussi connue pour ses sublimes zones protégées. Ces réserves permettent aux adeptes de safari de photographier de beaux paysages et diverses espèces d’animaux. Elles proposent également aux aventures plusieurs activités qui les aideront à oublier leurs petites routines.

Le parc national du Simien, un joyau naturel de l’Éthiopie

Le parc national du Simien est une des réserves à visiter au cours d’un circuit d’évasion en Éthiopie. Cette zone protégée, couvrant une surface de 220 km², est située dans la région Amhara. Elle est appréciée des voyageurs pour ses paysages remarquables composés de vallées, de pics accidentés et de canyons vertigineux. À noter que cette vue exceptionnelle classe ce site parmi l’un des plus incroyables panoramas de la planète. En visitant ce havre de paix, les adeptes d’écotourisme peuvent observer de nombreux mammifères. Sur les diverses espèces endémiques de cet endroit, on peut citer le loup d’Abyssinie et le bouquetin d’Abyssinie. Les passionnés d’ornithologie ont également la possibilité d’admirer près de 160 espèces d’oiseaux, dont le gypaète barbu. Par ailleurs, un circuit dans ce parc est une occasion de gravir le mont Ras Dashan. Cette formation géologique de 4 550 m d’altitude est le point culminant du pays.

Le parc national d’Awash, un site aux mille merveilles de l’Éthiopie

Le parc national d’Awash est une des aires protégées à découvrir dans cette partie de la Corne d’Afrique. Ce havre de paix, créé en 1966, est considéré comme la plus ancienne réserve du territoire. Il est localisé non loin de la ville du même nom, au sud de la région Afar. Il est réputé pour ses paysages variés et sa biodiversité. En visitant ce lieu lors d’un séjour en Éthiopie, les routards peuvent explorer le canyon de l’Awash. Cet endroit, aussi connu sous l’appellation d’Aouache, est célèbre pour ses spectaculaires et impressionnantes cataractes. Il abrite également plusieurs sites préhistoriques. À noter que les restes fossiles de l’australopithèque Lucy ont été mis au jour dans la basse vallée de l’Aouache. Mis à part cela, les estivants ont la possibilité d’admirer de nombreux mammifères. Parmi les espèces enregistrées dans ce parc, on peut citer le koudou et la gazelle de Soemmerring.

Le parc national de Nech Sar, une réserve captivante de l’Éthiopie

Nech Sar est l’un des parcs nationaux qui valent un détour pendant une escapade en Éthiopie. Cette zone protégée de 514 km² est localisé dans la région des nations, nationalités et peuples du Sud. Elle a été créée en 1974 par le gouvernement du Derg. Elle compte plusieurs variétés de plantes, à l’instar de la massette à feuilles étroites et du figuier sycomore. En s’aventurant ce havre de paix, les adeptes de birdwatching ont la chance de photographier divers oiseaux. Parmi les spécimens typiques de la brousse, on peut citer le cisticole des Borans et l’irrisor à bec noir. Les globe-trotters ont aussi la possibilité de voir des mammifères comme le guib harnaché et le bubale roux de Swayne. Par ailleurs, un circuit dans ce parc est une occasion d’admirer le « pont de Dieu ». Il s’agit d’un isthme situé entre le lac Abaya et le lac Chamo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *