art-contemporain
0 6 minutes 5 mois

Pour l’observateur occasionnel, les termes MODERNE et CONTEMPORAIN, lorsqu’ils décrivent l’art, peuvent être utilisés de manière interchangeable. Cependant, ils décrivent deux types d’art distincts. La question est de savoir si le titre décrit un type, une date ou une approche.

IDÉES FAUSSES COURANTES

Pour décrire les différences entre l’art moderne et l’art contemporain, il faut comprendre les définitions des termes eux-mêmes. Merriam-Webster définit le terme MODERNE comme suit : de, relatif à, ou caractéristique du présent ou du passé immédiat, et CONTEMPORAIN comme suit : marqué par les caractéristiques de la période actuelle. Ils semblent s’opposer l’un à l’autre, car tous deux tendent à décrire « le présent », alors que moderne se distingue par le mot « passé immédiat ». C’est l’une des clés pour différencier les deux termes.

ART MODERNE

La définition de l’art moderne peut être interprétée à tort comme un art créé ces dernières années, ce qui serait faux, car il est généralement admis que le début du style d’art moderne a commencé dès 1849, avec l’artiste français Gustav Courbet. En opposition directe avec le style d’art romantique, où les sujets, les paysages et même les sentiments étaient exagérés, Courbet a créé des peintures qui exposaient la vie telle qu’elle se déroulait réellement, ne peignant que ce qu’un observateur verrait, avec des sujets réels et non des modèles idéalisés. Probablement raillé par les artistes romantiques de l’époque, ce style a donné naissance à un nouveau style, où des artistes comme Manet et Picasso ont exploré de nouvelles frontières artistiques, notamment en étudiant le subconscient et les histoires personnelles, et en utilisant la couleur et le support de manière innovante.

LE MODERNE DONNE NAISSANCE AUX « -ISMES ».

Comme l’ouverture des vannes, le terme « art moderne » a conduit à l’explosion de styles artistiques encore plus novateurs, comme le cubisme, le dadaïsme et l’impressionnisme, où les artistes se sont encore révoltés contre l’art traditionnel et le monde de l’art. Pendant la révolution industrielle, la photographie est devenue un moyen novateur (et rapide) de représenter la réalité. Les artistes n’avaient plus de limites et ont commencé à exprimer leur propre style artistique (et souvent leur sentiment politique et anti-guerre), s’éloignant des expositions réalistes et présentant des techniques différentes, qui semblaient plus idéalisées et abstraites.

L’ART CONTEMPORAIN

La meilleure façon de décrire l’art contemporain serait peut-être de dire qu’il s’agit de l’étape suivante » dans l’utilisation créative des techniques, des matériaux et des sujets. Dans les années 1960 et 1970, les artistes modernes (aujourd’hui contemporains) ont commencé à utiliser leurs compétences pour expérimenter davantage, en exprimant leurs croyances à une époque de défis économiques, politiques et sociaux. Plutôt que de se concentrer sur ce que le spectateur voit dans l’œuvre (ce qui est particulièrement vrai pour les œuvres moins objectives et plus abstraites), les artistes contemporains ont voulu attirer l’attention sur le sujet qui la sous-tend. Considéré comme étant, en général, l’art créé par des artistes vivants, il englobe désormais des technologies comme la vidéo, les œuvres numériques et l’art de l’installation.

VISIONARIES

Dans l’art moderne, Edouard Manet peut être considéré comme un grand-père, l’un des premiers artistes à avoir réellement remis en question les normes de l’art de l’époque. En faisant abstraction (dans un certain sens) de l’espace, de la relation des sujets, de l’éclairage et en remettant en question la représentation de l’époque. Paul Cézanne a poussé ce point de vue encore plus loin, en s’éloignant de l’observation réaliste et en s’orientant vers des formes plus abstraites.

Vasily Kandinsky a été l’un des premiers artistes que l’on peut considérer comme « contemporains », créant des œuvres d’art totalement subjectives et non fondées sur la réalité, s’éloignant de la recréation d’une scène pour se rapprocher d’une image issue de l’esprit de l’artiste. Il avait un lien spirituel avec l’art et la couleur, ce qui semble être un point commun avec de nombreux artistes contemporains.

Jackson Pollock aurait dit : « La technique n’est qu’un moyen d’arriver à une déclaration ». Cette phrase pourrait résumer les artistes contemporains (et, dans les premières années, modernes), qui ont commencé à expérimenter les formes dans lesquelles ils voulaient s’exprimer. Pollock est particulièrement connu pour avoir détourné l’attention de l’art de son sujet pour se concentrer davantage sur la méthode de création (la technique).

L’AVENIR DE L’ART

À mesure que les amateurs d’art cherchent des occasions d’utiliser et d’exposer des œuvres qui leur permettent de célébrer leurs propres déclarations, l’avenir de l’art continuera probablement à s’élargir. Il est difficile de dire si l’art contemporain continuera ou non à s’appuyer sur son passé ; peut-être y aura-t-il un retour à une vision plus traditionnelle et romantique de l’art. Avec l’afflux de techniques et de matériaux, on peut se demander si c’est vraiment de l’art. Cependant, avec le développement de nouvelles techniques artistiques, l’expansion des supports et l’hybridation d’objets courants à des fins artistiques, et l’augmentation de l’art de la performance, le terme « art contemporain » pourra toujours être utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.