un homme atteint de la lombalgie

La lombalgie est un mal courant pouvant être handicapant lorsqu’elle n’est pas rapidement traitée. Quoiqu’il soit très courant, c’est un mal sans gravité qui peut toucher toutes les personnes de tous âges. Heureusement, en plus des traitements médicamenteux, il est aussi possible de lutter contre le mal à travers des méthodes naturelles. Ces méthodes passent par l’utilisation de lit doté d’un matelas de qualité et la réalisation d’exercices physiques soulageant.

L’utilisation de matelas de qualité

La lombalgie peut dans certains cas être aiguë ou chronique. Selon la gravité du mal, il est conseillé de se reposer un laps de temps ou faire usage d’un matelas conçu à cet effet. Il existe donc des modèles de matelas permettant de lutter efficacement contre la lombalgie. Parmi les nombreux modèles disponibles, les matelas Tediber sont des accessoires de choix. Le matelas Tediber résulte d’une combinaison de trois couches offrant un agréable confort d’utilisation un fois dans votre lit. Une des trois couches composant le matelas est à mémoire de forme permettant ainsi une utilisation polyvalente.

Quel que soit votre gabarit, le matelas Tediber jouit d’une fermeté au-dessus de la moyenne (7/10) pouvant vous aider à lutter contre la lombalgie. Lorsqu’il est bien ajusté sur un lit, il offre un maintien de qualité à votre dos en prenant soin de répartir les points de pression aux endroits sensibles. De ce fait, vous bénéficiez d’un alignement parfait de votre colonne vertébrale, ce qui réduit considérablement vos douleurs liées à la lombalgie. Ce matelas convient à tous ceux qui souffrent de lombalgie enfant, adolescents et adultes.

Adopter la bonne position

Il ne suffit pas de bénéficier d’un bon matelas pour lutter contre la lombalgie. Votre guérison va également dépendre des postures prises pendant votre sommeil. Une fois que vous avez déniché le matelas qu’il vous faut, vous devez souvent dormir sur le côté. Dans cette posture, pensez à replier vos genoux tout en les supportant avec un oreiller. Vous devez aussi supporter votre tête avec un oreiller pour un alignement optimal. Si vous êtes enceinte, optez pour un petit oreiller pour soutenir votre ventre.

Dormir sur le dos est aussi une bonne posture qui limite les douleurs liées à la lombalgie. Néanmoins, vous ne devez pas faire usage d’oreillers sous votre tête et devez tout de même soutenir vos genoux avec le nombre d’oreillers qui vous convient. Il vous faut impérativement un petit coussin pour soutenir le creux du bas de votre dos.

 

La physiothérapie et les exercices

Lorsque vous souffrez de lombalgie chronique, il est conseillé de réaliser des exercices physiques. Comme exercice, vous devez opter pour la marche, des exercices d’étirements et le renforcement des muscles et autres. Pour des cas de lombalgie subaiguë, une physiothérapie vous tirerait mieux d’affaire. Cette physiothérapie se veut progressive. Au début, vous pourrez suivre des exercices que vous mettrez en application ensuite en toute autonomie depuis chez vous. Pour des douleurs de lombalgie aiguë, ni les exercices ni la physiothérapie n’offrent de bons résultats.

 

Les traitements médicamenteux

Lorsque les moyens de traitements naturels, c’est-à-dire l’usage, de matelas ainsi que les exercices physiques ne vous permettent pas de bien aller, vous pourrez vous tourner vers des traitements médicamenteux. Ici, les traitements sont orientés selon la gravité du mal. Si vous souffrez d’une lombalgie chronique, les médecins peuvent vous faire des injections de cortisone près de la partie où vous sentez la douleur. Dans certains cas, vous pourrez faire usage d’antidépresseurs tricycliques. Ils vous sont prescrits pour un soulagement rapide des douleurs.

 

Pour le traitement d’une lombalgie aiguë par contre, les traitements diffèrent. Il est indiqué de prendre des médicaments appartenant à la classe des acétaminophènes. Ce sont des analgésiques efficaces contre la douleur. D’autres classes de médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que les relaxants musculaires sont des alternatives. L’avantage réside dans le fait qu’ils sont en vente libre et donc facile d’accès. Lorsque les douleurs sont insoutenables, il faut recourir aux opiacés qui sont des antidouleurs plus puissants et donc plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *