pellet hubo
0 5 minutes 3 semaines

Comparés aux modes de chauffages traditionnels comme le fioul, le gaz ou le charbon, la chaudière à pellets constitue une alternative à la fois économique et performante. Effectivement, la chaudière à granulés vous offre le moyen de baisser vos factures de chauffage, et cela, allant jusqu’à 50 % par an. Ce dispositif de chauffage présente de ce fait plusieurs atouts. Toutefois, le chauffage à pellets connait également quelques limites. À travers cet article, on vous livre tous les avantages et les inconvénients de la chaudière à granulés.

Chaudière à granulés : un combustible respectant l’écologie

La combustion de la chaudière à granulés ne provoque aucunement d’émission de CO2 dans l’air. C’est ce qui fait du pellet constitue un système de chauffage respectueux de l’environnement. En effet, grâce à sa composition à savoir 100 % de résidus de bois (copeaux et sciures), le granulé dégage moins de poussières à la différence de la bûche classique. De plus, avec sa fabrication à base de résidus de bois, le granulé est ainsi estimé comme étant une énergie renouvelable et doté d’un bilan carbone neutre.

Le prix attractif du chauffage à pellet

Il faut savoir que le pellet détient un prix à la fois attrayant et stable sur le marché, surtout ces dix dernières années. Comparé aux énergies fossiles, le pellet hubo possède un prix très compétitif et intéressant. C’est l’une des raisons pour laquelle les foyers optent de plus en plus pour la chaudière à granulés

Un dispositif de chauffage programmable

Notez que les pellets fonctionnent dans des chaudières ainsi que des poêles spécifiques. Ces appareils sont ainsi programmables et automatisés. Qui plus est, il est possible de procéder au réglage de l’alimentation en combustible, le temps de chauffage ainsi que la température de combustion. Ces facteurs concourent bel et bien à des performances optimales tout en permettant au propriétaire immobilier d’économiser non seulement de l’argent, mais également de l’énergie.

Un entretien facile

Le chauffage à granulé demande peu d’entretien comparé à la bûche classique. En effet, ce système de chauffage génère peu de cendre et de fumée. Pour l’entretenir, il suffit de retirer les cendres dont le taux est inférieur à 1 % et de ramoner le conduit.

Un combustible non encombrant

Le granulé est facile à entreposer que les bûches traditionnelles à l’égard du fait qu’une tonne de pellets correspond à 1,5 m3. Aussi, il devient plus facile de le stocker, en mettant en pile les sachets ou en l’entreposant dans un silo dédié. Et encore, ce combustible prend peu d’espace comparé aux bois classiques.

Qu’en est-il de son pouvoir calorifique ?

En termes de rendement, les granulés sont les combustibles les plus efficaces à base de bois. Son pouvoir calorifique est compris entre 4,6 kWh PCI/kg et 5,3 kWh PCI/kg contre 3,8 kWh PCI/kg pour les bûches traditionnelles. Cela s’explique par la forte densité et la faible humidité qui la composent. En effet, 90 % des pellets peuvent générer de la chaleur au cours de la combustion.

Chauffage à pellets : quid des inconvénients ?

L’un des inconvénients du chauffage à granulés réside sur le fait qu’il est un combustible très sensible à l’humidité ambiante. Il est en effet indispensable de stocker les pellets dans un espace dédié et sec dans l’objectif qu’ils ne puissent pas perdre leur pouvoir calorifique. De plus, à l’inverse des autres systèmes de chauffages alimentés par d’autres énergies, la chaudière ainsi que les poêles qui fonctionnent avec des granulés ont comme point faible d’être plus bruyants. Il est ainsi vivement recommandé de faire un investissement dans une installation pourvue d’un dispositif d’aspiration. Pour lutter contre les bruits, vous pouvez également choisir un système de programmation qui convient. Et enfin, comparé aux autres installations au bois, le chauffage à pellet est plus couteux.

Lisez par la suite, qu’est-ce qu’un bola de grossesse et comment le choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *