nouveau métro moscovite

En prévision de la tenue de la coupe du monde FIFA 2018 en Russie, Vladimir Poutine a entrepris un important programme de modernisation et d’agrandissement du métro moscovite. Lancer en même temps que les travaux de la coupe du monde en 2017, ceux du métro devraient prendre fin en 2025 sous la conduite de la Transmashholding. Il s’agit d’une entreprise ferroviaire détenue en grande partie par le milliardaire russe Iskander Makhmudov.

Fluidifier la circulation automobile dans la capitale

L’existence de cet important chantier répond à la nécessite d’accroître la capacité d’accueil du métro et d’établir une liaison entre le centre-ville et sa périphérie. L’objectif poursuivi serait qu’à terme on puisse observer une réduction du trafic routier en profitant des nouvelles capacités du métro. De cette façon, les artères desservant la capitale seront de moins en moins engorgées.

De plus, de nouvelles lignes aériennes seront également ouvertes afin de créer une véritable boucle autour de la capitale russe. Celles-ci seront tout de même raccordées aux anciennes lignes. Parallèlement, de nouvelles lignes de métro seront mises en service afin de desservir toute la ville.

Le coût estimé par les autorités de l’ensemble des travaux est d’environ 265 millions d’euros pour une durée 7 ans à peu près. Par ailleurs, ils projettent de faire baisser d’au moins 10 % la circulation automobile à l’intérieur de la ville avec ces travaux.

Hormis les travaux d’extension du métro, l’autre axe majeur du programme est notamment sa modernisation. L’idée derrière sa modernisation serait qu’il suscite de nouveau un réel engouement autour de son utilisation. Pour ce faire, les anciens trains seront progressivement remplacés par de nouveau plus modernes et mieux équipés. Pour ce qui est de l’aménagement des wagons, il est des prévus de disposer les sièges par groupes de quatre afin de dégager une allée centrale, en plus des prises USB et l’accès Wifi disponible pour tous. Ceci sans compter l’amélioration de l’isolation des wagons pour un meilleur confort des usagers durant les pics de températures régulièrement observés en hiver et en été.

Transmashholding : la société derrière ces travaux

Dans la capitale, la Transmashholding est la seule compagnie capable de produire au moins 1500 rames de métro. C’est sans grande surprise que les autorités lui ont confié les rênes du projet. Par contre, c’est à la Central Suburban Passenger Company qu’est laissé le soin de concevoir ces trains. L’acquisition de ces 23 trains coûterait environ 150 millions d’euros.

Au sein de l’équipe dirigeante de cette compagnie ferroviaire, on retrouve le magnat de l’exploitation minière russe : le milliardaire Iskander Makhmudov. Il s’est fait connaître en étant à la tête de la holding UMMC regroupant 40 autres entreprises.

Bon à savoir : les différentes sources de financement des communes

L’impôt local

Le principal apport de financement d’un commun reste la taxe locale perçue chez tous les administrés. Il en existe de 2 sortes : la taxe d’habitations et celle foncière. La différence entre ces deux impositions réside dans le fait que tout habitant de la commune a le devoir de s’acquitter de la taxe d’habitation. Par contre, celle foncière n’est payée que par ceux possédant aussi des biens immobiliers.

De plus, le montant de celle-ci est fixé par les pouvoirs publics. Ce montant est obtenu en combinant le taux prévu par la municipalité et l’estimation du montant des loyers.

Les fonds d’aide gouvernementaux

Un des principes du système de décentralisation exige du pouvoir central qu’il accorde certaines subventions. Étant donné que le nombre d’habitants diffère d’une ville à une autre, il est normal que les taxes perçues ne soient pas les mêmes. Alors pour allouer les subventions, le gouvernement tient compte de cette situation et priorise bien évidemment les villes au revenu modeste.

Les prêts bancaires

Les municipalités ont en effet le droit de souscrire à des prêts bancaires. C’est là une méthode de financement efficace, sûr et accessible lorsqu’il est question de mettre en place d’un centre de loisirs ou un approvisionnement en équipements durables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *