pret

Un prêt immobilier est octroyé par une banque ou un établissement à un emprunteur désirant réaliser un projet immobilier comme l’achat d’un nouveau logement. Un contrat de prêt immobilier est réglementé par une convention signée par les deux parties, c’est-à-dire l’établissement financier et l’emprunteur, la convention va contenir toutes les informations et les conditions concernant le prêt en question. Le prêt immobilier est octroyé sous certaines conditions comme la souscription de l’emprunteur à une assurance prêt immobilier et la présence d’apport personnel, la banque va également étudier la capacité d’emprunt de l’emprunteur.

Les principes d’un prêt immobilier

Un contrat de prêt immobilier dure entre 10 à 30 ans selon l’établissement prêteur ou la banque, et selon le capital emprunté. La durée de contrat limitera la période pendant laquelle l’emprunteur doit rembourser le montant du prêt avec la banque, un montant constitué du capital restant dû et des intérêts.

Selon le type de prêt immobilier choisi par l’emprunteur, le capital restant dû peut être payé comme des mensualités avec les intérêts tous les mois, mais il se peut aussi que l’emprunteur paie en une seule fois ce capital restant dû à la fin du contrat et il va régler que les intérêts durant la durée de remboursement.

Les intérêts d’un prêt immobilier sont établis par rapport à un taux immobilier, le taux immobilier qui est variable selon le profil de l’emprunteur ; un emprunteur présentant des risques comme une personne fumeuse ou une personne qui pratique des sports mécaniques va payer un taux immobilier plus élevé qu’un emprunteur ne représentant aucun risque. Avant de demander un prêt à la banque, l’emprunteur peut déjà faire une simulation en ligne et percevoir en avance quelles sont les conditions de prêt relatives à son projet.

Les conditions de prêt immobilier

Avant d’accorder un prêt immobilier à un emprunteur, la banque établit quelques conditions afin de diminuer les risques qu’elle prend en octroyant le prêt. En premier lieu, la banque tient à ce que le projet de l’emprunteur soit cohérent avec sa situation et son profil, elle va donc demander l’âge de l’emprunteur, son état de santé, sa situation de famille, ses charges, son travail, etc. Ensuite, la banque va également analyser si l’emprunteur est vraiment déterminé pour la réalisation de son projet et si cette personne est mature.

La capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt est un élément primordial étudié par la banque avant d’accorder un prêt immobilier, la capacité d’emprunt appelé également taux d’endettement va définir le montant maximal que l’emprunteur est en mesure d’emprunter et de rembourser dans le délai convenu. L

e taux d’endettement est défini par la banque après avoir pris en compte les sources de revenus de l’emprunteur et ses charges ; en général, la capacité d’emprunt demandée par la banque ne dépasse pas les 33%. Ce taux d’endettement de 33% a été établi en faveur de l’emprunteur afin qu’il puisse avoir assez de reste à vivre, par rapport à cela, les mensualités d’un prêt mis en place par la banque doivent être 3 fois inférieures au salaire mensuel de l’emprunteur.

L’apport personnel

Comme il a été déjà dit, la banque accorde un prêt immobilier pour un emprunteur qui présente de la maturité, c’est-à-dire une personne qui est déterminée à réaliser son projet. Un des éléments qui définissent la maturité d’un emprunteur est l’apport personnel, c’est pour cela que l’apport personnel figure parmi les conditions de prêt demandées par la banque. L’apport personnel est le montant que l’emprunteur possède déjà en main pour le financement de son projet, cet apport sera complémentaire au capital emprunté avec la banque.

Les différents frais que l’emprunteur doit payer par rapport au prêt immobilier comme les frais de dossier ou les frais de notaire seront payés par l’apport personnel. En général, l’apport personnel minimum demandé par la banque est de 10% par rapport au montant total estimé de la réalisation du projet immobilier.

L’assurance prêt immobilier

Lors d’un contrat de prêt immobilier, la banque demande également à l’emprunteur de souscrire à un contrat d’assurance prêt immobilier en interne avec la banque elle-même ou avec un autre établissement assureur. La souscription à une assurance pret immobilier n’est pas encore légale selon la loi, mais elle est nécessaire afin que la banque puisse recevoir son remboursement dans toutes les circonstances et que l’emprunteur ne cède pas son bien immobilier en cas de difficulté.

Si l’emprunteur décède ou s’il rencontre une incapacité à effectuer le remboursement, l’assurance va rembourser une part ou la totalité du capital restant dû du prêt selon le contrat d’assurance établi. L’incapacité de l’emprunteur peut être due à une maladie ou à un accident qui ne lui permet plus de travailler et de gagner sa vie. C’est un médecin qui définit l’incapacité d’un emprunteur et le remboursement effectué par l’établissement assureur se fera en fonction du taux d’incapacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *