Avis Trade Republic
0 8 minutes 5 mois

Comme toujours, nous savons tous le rôle que joue les dividendes quant au bon déroulement d’une entreprise donnée. Peut-être, êtes-vous encore ignorant d’un certain nombre de réalités propres aux dividendes. Cet article est fait pour vous. Découvrez plus bas, 8 réalités étrange sur les calendriers des dividendes. 

 

C’est quoi un dividende ? 

Le dividende est la partie des bénéfices reversée aux actionnaires. Ce versement de dividendes n’est ni automatique ni figé. En effet, une société peut opter de verser ou non des dividendes. Le versement du dividende et son montant sont votés par les actionnaires au cours de l’assemblée générale. Il est généralement versé en cash. L’actionnaire remarque alors sur le compte-espèces de son compte-titres ou de son PEA (Plan Epargne en Actions) ouvert auprès d’une banque ou d’un courtier en Bourse, une somme qui correspond au montant du dividende multiplié par le nombre d’actions qu’il détient.

Le dividende, un élément essentiel du rendement d’une action

Un investissement en Bourse favorise un gain d’argent de deux façons différentes : en empochant une plus-value à la revente de ses titres et/ou en empochant fréquemment des dividendes. Notez qu’à chaque variation du cours de bourse de l’action, le rendement du dividende change, il se matérialise quand l’investisseur acquiert ses actions en Bourse et attend ensuite jusqu’aux dates de versements des dividendes. Pour calculer avec précision le rendement d’un dividende, l’actionnaire devra diviser le montant du dividende par son PRU (Prix de Revient Unitaire, correspondant au prix d’achat de ses actions ajouté de ses frais de transactions). Il obtiendra alors son taux de rendement brut auquel il devra aussi intégrer sa fiscalité pour l’obtention de son taux de rendement net. Cela dit, si une action cote en Bourse 80 € et donne 6 € de dividendes par an, le rendement brut du dividende de l’action sera de 7,5 % car (6 / 80) X 100 = 7,5 %.

  • Toucher des dividendes par achat des actions 

Avant tout, pour espérer pouvoir toucher des dividendes, il faut investir en Bourse et plus particulièrement acheter des actions. Que ce soit à travers un PEA, un compte titres ou bien au nominatif pur, la détention d’actions est un préalable très nécessaire. Par ailleurs, vous pourrez aussi toucher des dividendes en ayant investi en Bourse par l’acquisition d’un ETF distribuant des dividendes par exemple. Le type de détention des actions peut également jouer sur les dividendes que vous gagnez. Ainsi, certaines sociétés prioriseront leurs actionnaires détenant leurs titres au nominatif pur tout en majorant leurs dividendes.

  • Détenir des titres de sociétés versant des dividendes

Il ne suffit pas seulement de posséder des actions pour percevoir des dividendes. Il faut également et surtout posséder des actions d’entreprises versant des dividendes. En réalité, une société qui verse d’ordinaire des dividendes continuera à agir de la sorte dans la durée sous peine d’envoyer un message négatif aux marchés financiers qui pourront interpréter autrement le fait qu’elle ne verse pas de dividendes et penser que les bénéfices de la société décroisent, voire inexistants, et qu’elle est confrontée à de véritables difficultés économiques et financières. Les sociétés qui versent fidèlement un dividende sont aussi appelées des sociétés de rendement. Il s’agit très souvent de grandes capitalisations, matures, dégageant des bénéfices importants. Il existe à cet effet des sociétés qui sont spécialisées dans le versement de dividendes. On les appelle les aristocrates du dividende. Pour obtenir un titre pareil, les sociétés doivent montrer une capitalisation boursière supérieure à 3 milliards d’euros, un volume d’échanges quotidien supérieur à 5 millions d’euros en versant à leurs actionnaires un dividende croissant depuis au moins 25 ans. Toutefois, il existe des sociétés qui ne versent aucun dividende, sous prétexte qu’elles ne font pas ou très peu de bénéfices, soit parce qu’elles souhaitent les consacrer au développement de la croissance leur activité, se désendetter, ou consolider leurs fonds propres par l’épargne de leurs bénéfices.

  • Calendrier des dividendes : quand verser les dividendes par les sociétés ?

Généralement en France, le versement du dividende est le plus souvent annuel. Cela étant, certaines sociétés versent deux ou quatre dividendes par an. Il est question de la fréquence la plus répandue aux États-Unis où la règle est le versement trimestriel du dividende. Les foncières cotées américaines ou canadiennes optent même souvent un dividende mensuel. Les dividendes sont donc versés régulièrement, souvent, en France, tout juste après l’assemblée générale qui en a voté le montant. 

  • L’impact du versement du dividende sur le cours de l’action

Le néophyte peut désirer s’enrichir rapidement en achetant une action la veille du versement de son dividende tout en la revendant ensuite. Mais c’est sans compter sur les méfaits du versement du dividende sur le prix d’une action en Bourse. En effet, lorsque le dividende est versé, on dit que le coupon est détaché et le montant du dividende est enlevé du cours de l’action en Bourse. Prenons cet exemple : la société XYZ verse son dividende de 2€ le 20 juin. Si le 19 juin, son cours a bouclé à 63€, alors, le lendemain, elle va ouvrir la séance à 61€.

  • Comment trouver les sociétés qui rémunèrent leurs actionnaires ?

Le rendement d’un titre peut se qualifier d’un critère de stock-picking d’un investisseur. Vous avez la possibilité tout à fait d’entrer le versement de dividendes comme critère de sélection dans le stock screener dont vous vous servez habituellement. La presse spécialisée dresse aussi parfois un listing des sociétés les plus généreuses avec ses actionnaires.

  • Où trouver les dividendes dans le bilan ?

Le bilan comptable d’une société fait apparaître les dividendes dus aux actionnaires qui doivent en effet forcément figurer dans les comptes. Les règles comptables françaises en vigueur prévoient que le compte « Associés-dividendes à payer » (compte 457) soit crédité du montant choisi et qu’on débite le compte « Résultat de l’exercice » (compte 120). Lorsqu’intervient le versement des dividendes, on débite le compte « Associés-dividendes à payer » en créditant le compte « Banque ». 

 

En savoir plus sur les Avis de Trade Republic ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *