mariage

Le bouquet est enfin tombé dans votre main ? Toutes nos félicitations. Il reste à présent à organiser l’un des jours les plus importants de votre vie et de votre couple : le mariage. Et vous ne pouvez éluder un point essentiel : les finances. 

Les parents participent : c’est la tradition

Si l’on se base sur la tradition, les parents participent aux dépenses du mariage. Dans certaines cultures, ils prennent en charge la totalité des dépenses. La facture étant divisée en deux entre les familles ou payée en totalité par la famille du marié ou de la mariée. Tout dépend des cultures de chacun.

Mais cette tradition dépérit actuellement pour donner place à de jeunes mariés plus modernes. Les parents n’ont alors à payer qu’une partie infime du mariage : la robe de la future mariée, les boissons, le traiteur ou simplement la salle. C’est un geste qui permet d’aider les jeunes mariés, tout en les incitant à être plus indépendants désormais. C’est un bon compromis. 

Chacun paye sa part en fonction des invités : pratique, mais peureluisant

Une autre technique, plus pratique et efficace, pour payer les dépenses pour le jour de votre mariage serait aussi de diviser la facture en deux. Chacun devra alors payer sa part en fonction du nombre d’invités qu’il a.

D’un point de vue pratique et financier, c’est la meilleure solution. Ainsi, personne ne se sentira lésé. En outre, il sera possible d’inviter autant de monde que vous souhaitez de votre côté de la famille. Mais c’est tout de même peu reluisant sachant que le mariage est le symbole de l’union. Vous êtes censé faire équipe dès maintenant, quitte à vous limiter en termes d’invités. 

Consulter un expert financier pour connaitre vos possibilités

Avant de vous organiser et avant de fixer un devis pour votre mariage, il est conseillé de consulter en amont un comptable Saint-Gilles. Avec cet expert financier, vous et votre futur conjoint pourrez connaitre toutes les possibilités qui vous sont offertes. Vous profiterez non seulement de conseils pour le financement de votre mariage. Mais le comptable à Saint-Gilles en Belgique pourra aussi vous guider dans le choix de votre régime matrimonial, sur la gestion de budget de couple, les investissements à faire, etc.

Pour le financement, le crédit est une option de plus en plus prisée par les jeunes couples. Cela permet de s’engager à deux dans les dépenses et de profiter d’un grand capital. Ce qui peut impacter sur la réussite de ce jour J. À savoir que vous pouvez réaliser un co-emprunt, même sans être encore marié. Les banques belges et les experts financiers peuvent vous renseigner en la matière. Pour le financement d’un mariage, on parle d’un crédit personnel. Vous n’aurez pas de justificatif à donner. Et il vous sera possible de diviser le capital en fonction des dépenses que vous allez avoir.

Le crédit n’est pourtant pas une alternative qui fait l’unanimité dans la société. Commencer une vie à deux avec une dette n’est jamais bon signe. C’est une charge sur plusieurs années qui pourrait impacter sur la bonne santé financière du ménage et la réussite du mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *